EKO STATION SONORE

 

Le bâtiment s'inscrit dans un contexte particulier, se caractérisant par sa mise en suspension, au dessus de  la ville et par son ancrage avec la nature sur la colline faisant ressortir deux ambiances exétrieures différentes.De par sa  localisation isolée, ce lieu se doit de devenir un espace d'exeption.L'IGA, lui-même, devient alors créateur d'émotions.

(VIDÉO)

Entre pulsation et rythme, les espaces intérieurs se composent de cheminements multiples s'inscrivant dans la durée, par leur longueur et leur continuité.Entre encrage et allégresse, de l'ombre à la lumière , il nous est apparu comme une évidence que ce lieu devait être dédié à la musique. En consé quence, la colline de la Bastille accueillera désormais L'ÉKO, station sonore.

Ce lieu sera dédié à l’univers de la musique en partant de l’apprentissage jusqu’au monde professionnel, le tout développé dans une optique de partage. Nous avons ainsi réalisé une étude de faisabilité qui nous a permis d’élaborer un programme.

Le lieu est ainsi dédié à 3 types d’usagers : les professionnels dont Mathilde vous parlera, les utilisateurs ponctuels traité par Léonie et les utilisateurs réguliers que je vous présenterais.Nous avons voulu créer un lieu de partage, d’échange, de discussion, afin de  rassembler les usagers autour d' espaces culturels et  ludiques.

> ENTRÉE MONUMENTALE

Tel le début du spectacle, l'entrée se veut monumentale, par la mise en valeur du bâtiment dans son état initial. L' accès à la station sonore débute par l'ascension du grand escalier. Un ascenceur ouvert  a été intégré à ce dernier. Le préau de l'entrée est agrémenté d'assises et d'installations sonores, à l'air libre, entouré de végétation.

> HALL

La porte d'entrée , nous emmène à l'intérieur d'un vaste hall regroupant les différents systèmes de distribution donnant accès à tous les niveaux. Dès le  premier palier, une coursive extérieure a été créée, comme un appel au visiteur vers la découverte de l'ambiance extérieure. Une douche sonore, au début de l'ascension,  diffuse les bruits de la nature environnante. Cette mise en condition particulière qu'offre cette coursive,  permet au visiteur  d'appréhender la longueur du bâtiment depuis l’extérieur. Le visiteur suspendu entre le bâtiment et la nature, effectue une promenade rythmée par un enchainement de pentes et marches d'escaliers. En fin d'ascension, une douche sonore diffusant des sons urbains prépare le visiteur à accéder au coeur de la station sonore. Cet entre deux, est un espace particulier qui par son ambiance se démarque du reste du bâtiment. Parenthèse atmosphérique et acoustique, il est le premier espace où le visiteur découvre l'exceptionnel panorama sur la ville et ses massifs montagneux. La forme ouverte des volumes vers la vue, et le caractère sombre, attire le visiteur vers la lumière et la contemplation. Deux arches en face à face desservent, à gauche l'accueil principal et à droite, l'espace professionnel.

> RESTAURANT

L'accueil nous propose deux possibilités de cheminement , menant l'usagé jusqu'à la salle de restauration.  Ces longues circulations longent les deux façades. L'une plus sombre, longeant la végétation. L'autre, très lumineuse, offrant un panorama sur la ville. La salle de restauration,espace de temps de pause,  se caractérise par sa transversalité visuelle renforcée par la création d'ouvertures sur la façade nord mélangeant ainsi les deux ambiances différentes de la façade nord et de la façade sud. L'aménagement de la salle de restauration a été pensé autour d'une scène ouverte centrale. Créant ainsi un espace d'attente, principalement pour les représentations, mais aussi de détente et d'expression scénique pour les autres usagés. Les assises en cubes mobiles et colorés viennent rythmées l'espace.

> MÉDIATHÈQUE 

La médiathèque, second temps de pause est un  espace dédié à la culture et à l'exploration. L'utilisateur se trouve alors dans un volume généreux avec une belle hauteur sous plafond. Une passerelle a été créé en semi niveau faisant le pour tour de cet espace et donnant accès à des étagères murales et des espaces d'exposition. Au centre, nous retrouvons l'espace de lecture et d'écoute avec des modules intégrants assises et multimédia.

> PRÉAU

Pour les beaux jours, des espaces extérieurs ont été aménagé dans le préau et sur le toit. Des scènes ouvertes servant pour les représentations estivales sont aussi mises à disposition pour  s’exprimer.  Des modules d'entrainement en libre service, permetten de s’isoler et de s 'excercer en toute tranquillité. On en retrouve aussi sur le toit, qui est devenu un espace de promenade et un espace de contemplation.

Après vous avoir expliqué les parties communes, lieu de partage et de culture, revenons donc aux différents usagers de la station sonore en commençant par les usagers professionnels .

> Parcours type d'un usager professionnel

L’espace réservé aux professionnels se compose d'un lieu dédié à l'enregistrement sonore, et d'une résidence pouvant accueillir des  professionnels du monde de la musique.Ces espaces sont reliés par un escalier et un ascenseur, permettant une circulation en interne.

Dès l'entrée, le professionnel découvre une douche sonore, diffusant des sons provenant directement du studio d'enregistrement. Cette espace se compose d’un assemblage de volumes, tantôt ouvert, tantôt fermé. Le volume de la régie acoustique permet de nombreux rangements, expositions et système d'ouverture sur les baies vitrées, grâce à leurs mobilités. De plus, ce système d’assemblage a un rôle acoustique de part son revêtement absorbant en bois. Le studio, quand à lui, est marqué par un contraste entre un extérieur lisse et un revêtement acoustique en mousse pyramidale à l’intérieur. Autour de ce volume, des espaces de circulation, de partage et d'attente ont été mis en place pour les usagers. Au dessus du bar, un escalier nous permet d'accéder à la résidence. Ce loft est un lieu ouvert et dédié aux différents besoins des musiciens professionnels pouvant séjourner ici, plusieurs jours, voir  plusieurs mois. Sur un plateau centrale, se déploie : un coin repas, un lieu de détente, une scène et un espace multimédia. Sous la mezzanine, la salle de bain, ouverte sur la nature et une première chambre. Cinq chambres, comme suspendu, se trouve en mezzanine, orienté au calme côté nature. Par des assemblages de boites, le module de rangement se veut fonctionnel, et confortable.

Un accès secondaire a été mis en place, créant un lien avec l’école de musique, et poussant les professionnels à participer aux autres activités proposées par la station sonore, en se mélangeant avec les autres musiciens.

> Parcours type d'un usager ponctuel

Que le spectacle commence. La circulation longeant la façade nord, transporte directement les utilisateurs ponctuels  de l'accueil jusqu'à la salle de représentation. L'entrée principale se trouve dorénavant sur le semi palier du 1 er étage. Cette circulation continue en pente douce à l'intérieur même de la salle de représentation     pour  emmener le spectateur dans un premier temps au fond de la salle. Dans un deuxième temps  cette circulation  se prolonge  le long de la façade sud  jusqu'au balcon. Ces circulations comme un entre deux avant la représentation, restent en lien direct avec l'extérieur. Tandis que le coeur de la salle est comme coupé des activités alentours, pour que le spectateur se laisse doucement submergé par son ambiance particulière, solennel et plus intimiste. Des toiles tendus séparent les espaces de circulations et l'espace central créant ainsi des jeux d'ombre et de lumière, pour  animé la salle tel un spectacle avant l'arrivée des musiciens. La scène central, visible par tous est placé sur le sol gardé brut. Cette espace central est mis en valeur par sa belle hauteur sous plafond laissée à l'état inital. Les volumes ajoutés, de couleur sombres, s'organise autour de cette espace central et dirigent les regards vers celui ci. Seul les sièges apportent des notes de couleur pour rythmé et coloré l'atmosphere. Au fond de cette salle, nous retrouvons la régie, derrière sa paroie acoustique. De l'autre côté de la salle, nous pouvons voir une entrée secondaire, considéré aussi comme sortie de secours. La régie et les musiciens disposent de vaste rangements situés sous les dalles des pentes douces. Cette salle principalement réservée pour les représentations publics est aussi un espace d'apprentissage et de conférence pour les autres utilisateurs.

> Parcours type d'un usager régulier

Le troisième et dernier espace est dédié à l’apprentissage de la musique. On accède à l’école par la seconde cage d’escalier à proximité de l’accueil. Etudiants et professeurs arrivent sur un plateau ou se déploie, au centre, les salles de classes, de façon à laisser des espaces libres le long des façades. Chaque volume est unique, irrégulier et séparé les uns des les autres par des fentes. Comme des boites à musique. Ce principe d’installions favorise la meilleure performance acoustique possible. En effet, les faces non parallèles permettent une meilleure propagation du son. Les fentes ainsi que le détachement par rapport au sol et au plafond, permettent une non propagation de vibrations entre les salles et le reste du bâtiment. De plus, ceci renforce la sensation de suspension et de rythme.. Les circulations offrent des zones d’attentes et de partage grâce aux assises le long des façades. Des assises mobiles, colorées et lumineuses permettent aux étudiants de s’approprier les lieux entre pendant les temps de pause.

L’étudiant qui entre dans une salle ressent un réel contraste entre l’intérieur et l’extérieur de part deux ambiances totalement différentes. A l’extérieur les surfaces sont blanches et lisses alors qu’à l’intérieur, on retrouve un espace plus intimiste par ses surfaces au revêtement bois. Cette sensation est renforcée par l’éclairage naturel apporté par les puits de lumière et les ouvertures sur les circulations. Les étudiants disposent alors de réels espaces d’apprentissage, comme coupés du monde.

Chaque volume est réfléchi selon l’activité exercé à l’intérieur. On trouve alors une salle de solfège, une salle d’harmonie, une salle de percussions et 4 studios pour les cours d’instruments. A l’intérieur des volumes, les surfaces sont composées de panneaux absorbant en bois rainuré. Des bandes LED ont été mis en place sur les arrêtes pour souligner les lignes du volume intérieur.

> Conclusion

Le caractère du bâtiment , nous a emmené dans l'univers de la musique, par les ressenties similaires qu'ils transmettent: la suspension, le rythme, le solennel. Nous avons donné une importance particulière à la rythmique de déplacement du  corps dans l'espace par la réorganisation  complètes des systèmes de distribution et de circulation, tel que la coursive,  les pentes douces dans la salle de représentation et l'irrégularité des volumes. Le geste architectural, en rupture avec la structure initiale du bâtiment permet de mettre d'autant plus celle ci en avant. La volonté de conservation du bâtiment dans son état brut  a été la ligne directrice dans le projet de réhabilitation de l'IGA.

Facebook Pinterest Instagram LinkedIn share Follow